csa-be.org

« Réseau sur les politiques agricoles et commerciales solidaires » ou « Processus de la déclaration de Dakar ».

Un réseau informel d’organisations paysannes et de producteurs agricoles de plus de trente pays, soutenu par des ONG et des chercheurs en économie agraire, s’est constitué lors de 4 ateliers successifs (Bruxelles en 2001 et en 2002, Dakar en 2003, Chapeco en 2005). Ce réseau est intercontinental et concerne un nombre croissant d’OP et OPA d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Amérique latine et des Caraïbes, d’Asie. Depuis 2003, ce réseau est connu sous l’appellation « réseau sur les politiques (...)

Activités

  • La nécessité de réguler les marchés agricoles

    La crise financière et la récession économique actuelles occultent la crise aigüe des prix alimentaires observée en 2007-08, malgré le caractère dramatique des répercussions d’une telle crise. Les facteurs qui l’ont occasionnée restent ; les risques aussi. D’où vient cette crise alimentaire ? Comment expliquer l’insuccès des prescriptions libérales imposées presque partout dans le monde depuis 20 ans par le FMI, l’OMC et les Etats les plus puissants ? Comment rendre effectif le Droit à l’alimentation (...)

  • Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

  • Chapecó - Janvier 2005 : Atelier pour des politiques agricoles et commerciales solidaires - "Prix, soutien et gestion de l’offre"

    Les organisations paysannes signataires de la Déclaration de Dakar "pour des politiques agricoles et commerciales solidaires" se sont réunies à Chapecó, Brésil, du 19 au 24 janvier 2005. Les participants étaient invités par le comité brésilien composé de la FETRAF, fédération brésilienne des travailleurs de l’agriculture familiale,de la CONTAG, confédération des travailleurs agricoles, et du MST, mouvement des sans-terre. Des ONG et personnes ressources ont accompagné et facilité les visites de terrain et le séminaire intitulé : "Politiques Agricoles et Commerciales Solidaires : Prix, soutien et gestion de l’offre". L’objectif de cette rencontre a été d’approfondir le débat sur les instruments de politique nécessaires pour atteindre les principes définis dans la Déclaration de Dakar.

    - L’Appel de Chapecó
    - Signataires et adhérents à l’Appel de Chapecó et à la Déclaration de Dakar
    - Formulaire d’adhésion à l’Appel de Chapecó et à la Déclaration de Dakar
    - Rapport de l’Atelier de Chapecó

  • Tous les bourgmestres de Belgique ont reçu la déclaration de Dakar

    Alors que la conférence de l’OMC se déroulait à Cancun, la campagne de communication, mise en place par les associations agricoles belges entre le 21 août et le 14 septembre, battait son plein. Le thème de la campagne était simple : les paysans du Sud et du Nord sont tous menacés et solidaires face au processus de dérégulation mis en œuvre par l’OMC. La population doit savoir que sur tous les points essentiels il y a une convergence d’intérêts et de positions entre les agriculteurs du Sud et du Nord, (...)

  • Gestion de l’offre : des chercheurs se rencontrent

    Des personnes ressources présentes au Séminaire de Dakar ont décidé de contribuer au suivi du séminaire. Ils désiraient pouvoir appuyer les organisations d’agriculteurs avec leurs travaux de recherche. Des chercheurs du Brésil, France, Pays-Bas et des Etats-Unis se sont rencontré pour la première fois à Paris le 17 septembre 2003 afin d’y mettre en place un "Groupe de travail sur la Gestion de l’Offre Internationale".
    Le compte-rendu de la rencontre sera bientôt disponible, ici-même.
    Contact : Daniel (...)

  • ATELIER SUR LES POLITIQUES AGRICOLES ET COMMERCIALES SOLIDAIRES

    Le séminaire de Dakar est la troisème édition de séminaires organisés par un groupe d’associations [1] sur le thème des politiques agricoles et commerciales solidaires. Les deux premiers se sont déroulés à Bruxelles en mai 2001 et en octobre 2002.
    Il s’agit de réunir, autour du thème, des organisations professionelles agricoles et des organisations paysannes, tant du nord que du sud, et quel que soit leur appartenance (FIPA, Via Campesina), pour en rapprocher les points de vue sur l’évolution souhaitable des négociations internationales sur le commerce des produits agricoles.

  • Bruxelles - Octobre 2002 : L’accès au marché, fer de lance de la dérégulation ?

    Réunis à Bruxelles , les 21 et 22 octobre 2002, les représentants d’une trentaine d’organisations paysannes et de producteurs agricoles d’Afrique, d’Europe et du Canada ont tenu à confronter leurs points de vue face aux pressions internationales qui s’exercent pour pousser toujours plus loin la libéralisation du commerce des produits agricoles.
    Ils ont débattu en particulier des risques liés à une vision radicale de l’accès au marché des produits agricoles, avec son effet sur les prix des produits ainsi que sur l’avenir de l’agriculture familiale. Ils ont observé l’existence de très nombreux points de convergence dans l’analyse de la situation et dans la défense de leurs intérêts légitimes.

    - Déclaration du séminaire de Bruxelles
    - Participants au séminaire de Bruxelles

  • Bruxelles - Mai 2001 : Accès aux marchés d’exportation ou accès à son propre marché ?

    Le processus général de libéralisation et de soumission au marché mondial qui entraîne les agricultures nationales tend à aviver les rivalités et à masquer les concordances plus fondamentales d’intérêt. L’objectif essentiel du séminaire était, à partir d’une réflexion commune entre organisations agricoles de différents continents, de dégager ces concordances d’intérêt et de rechercher comment des politiques agricoles et commerciales solidaires pourraient être mises en œuvre.

    - Communiqué commun

Communiqués, positions...

  • L’Appel de Chapecó

    Nous, représentant(e)s d’organisations paysannes et de producteurs
    agricoles des différents continents, exigeons de
    nos gouvernements :
    - de cesser de suivre la vision dogmatique des politiques
    agricoles prônée par les institutions internationales, en
    particulier l’OMC, le FMI et la Banque Mondiale ; cette
    vision néo-liberale, basée sur la dérégulation des marchés,
    est destructrice pour toutes les agricultures familiales dans
    le monde : 10 ans après, c’est un constat d’échec pour l’accord
    agricole de l’OMC.
    - de réformer leurs politiques à partir des attentes légitimes
    des populations, en respectant leurs diversités productives
    et culturelles.

    Vous pouvez télécharger l’Appel de Chapecó dans quatre langues : anglais, espagnol, français, et portugais.

  • Appel de Chapecó et Déclaration de Dakar

    La rencontre de Chapecó est la quatrième du Processus de Dakar, après deux premières rencontres à Bruxelles en 2001 et 2002, puis à Dakar en 2003. La Déclaration de Dakar est la base de l’Appel de Chapecó ; elle est reprise ci-dessous.
    APPEL DE CHAPECÓ
    Réunis à Chapecó (Santa Catarina, Brésil) les 21-23 janvier 2005, des représentant(e)s d’organisations paysannes et de producteurs agricoles de 4 continents, avec l’appui d’ONG de développement et d’agro-économistes, publient l’appel suivant :
    Nous, (...)

  • The Dakar Declaration in seven languages

    You can now download the Declaration of Dakar in Dutch, English,French,German,Italian,Portuguese, Spanish. See below

  • La Déclaration de Dakar en 7 langues

    Vous pouvez télécharger la Déclaration de Dakar dans 7 langues : allemand, anglais, espagnol, français, italien, néerlandais et portugais. Voir ci-dessous.

  • Liste des signataires et des adhérents à la déclaration de Dakar

    Liste des représentants des organisations paysannes et de producteurs agricoles
    * Etaient présents à Dakar Afrique de l’Ouest
    RESEAU DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DES PRODUCTEURS AGRICOLES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST (ROPPA)
    Ibrahima COULIBALY *, Association des Organisations Professionnelles Paysannes (AOPP), Mali
    Djibo BAGNA *, AREN, S.G. de la CNPFP/N, Niger
    Désiré PORQUET *, ANOPACI, Côte d’Ivoire
    Françoise BANGRE *, Fédération Nationale des Femmes Rurales du Burkina (FENAFER\B), Burkina (...)

  • Dakar - May 2003: The Dakar Declaration for mutually supportive agricultural and trade policies

    Working documents
    I WTO vision : the world upside down The « liberalisation » of agricultural trade and deregulation, promoted by the WTO, the IMF, the Free Trade Agreements, etc. are substantial causes of damage all over the world: hunger, unemployment, inequality, poverty, and degradation of natural resources are increasing in the rural world, particularly in the South. Farmers are forced into rural exodus and migration. Increasingly, large corporate agri-business is taking their place (...)

  • Déclaration de Dakar

    JPEG - 39.9 ko

    Réunis à Dakar du 19 au 21 mai 2003 à quelques mois de l’échéance cruciale des négociations de l’OMC à Cancún, des représentant(e)s d’organisations paysannes et de producteurs agricoles d’Afrique, d’Amériques, d’Asie et d’Europe publient la déclaration suivante : Déclaration de Dakar...

    Voir Le site web de la déclaration de dakar

  • Dakar - Mai 2003 : La Déclaration de Dakar pour des politiques agricoles et commerciales solidaires

    Lors du séminaire de Dakar (19-21 mai 2003), outre la déclaration adoptée par des représentants d’organisations paysannes et de producteurs agricoles de plus de trente pays, les participants ont décidés de se concerter et de tenter de coordonner leurs activités concernant les négociations commerciales de l’OMC, en particulier la préparation de la conférence ministérielle de Cancún.

    - La Déclaration de Dakar en 7 langues
    - Signataires et adhérents à la Déclaration de Dakar
    - Formulaire d’adhésion à la Déclaration de Dakar

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)