csa-be.org

Forum spécial « SMA ; dix ans après » de la FAO et activités associées - Rome, du 29 octobre au 4 novembre 2006

An article in english is also now available.

13 juillet 2006
Mots-clés:

L’enjeu pour la société civile et les citoyens
Forum spécial du « SMA ; dix ans après »
Calendrier d’ensemble
Participation au Forum spécial du « SMA ; dix ans après »
Participation au Forum spécial en pratique
Proposition de la FAO et du secrétariat du CFS pour le Forum spécial du "SMA plus dix"
Conférence - débat avec les décideurs italiens et européens et autres activités
Campagne « Plus et mieux » sur le financement du développement agricole
Information pour les personnes prises en charge par le CIP
Réunion du CIP (pour information)
Informations complémentaires)

L’enjeu pour la société civile et les citoyens

Le secrétariat du CIP, en collaboration avec le Comité italien pour la Souveraineté alimentaire (le Comité national italien pour le suivi des questions de sécurité alimentaire), se propose de dénoncer l’incapacité des gouvernements d’atteindre leurs propres engagements, qui avaient été annoncés lors du SMA (1996) et du « SMA : cinq ans après » (2002). Le CIP estime qu’ils ne rencontrent pas l’engagement de protéger les peuples et abdiquent de leur fonction régulatrice des systèmes agricoles et alimentaires, au profit des oligopoles qui contrôlent le commerce agricole et la grande distribution de produits alimentaires.

Au moment où l’évènement était fixé à mi septembre, le CIP avait prévu notamment une conférence- débat avec les décideurs italiens et européens, organisée en collaboration avec la Plateforme italienne pour la Souveraineté alimentaire. D’autre part, le CIP voudrait aussi organiser une mobilisation « très imaginative » autour de la FAO et toutes les idées sont encore les bienvenues...

D’autres points d’attention ayant été proposé par le CIP sont la responsabilité de la grande distribution et les « contract-farming ».

Le CIP a identifié des personnes qui ont un discours et une expérience convaincants afin de préparer les débats en plénière du Forum spécial et à la conférence- débat avec les politiciens italiens et européens.

Forum spécial du « SMA ; dix ans après »

Le Forum spécial, qui avait d’abord été programmé en septembre, a été retardé par la FAO au cours de l’été. De ce fait, toutes les activités prévues en parallèle par le Comité international de planification (CIP) ont été également postposées.

Le concept de la FAO n’est cependant pas modifié, même s’il a été quelque peu réduit dans ses dimensions. Le Forum spécial permettra la discussion directe entre les représentants des gouvernements et ceux des organisations de la société civile, des organisations non gouvernementales et des mouvements sociaux, mais également du secteur privé et d’autres composantes encore (il était question d’inviter les collectivités locales).

Le CIP a été chargé de participer à l’organisation de ce Forum spécial, notamment en proposant des participants aux panels de discussion et en facilitant la venue des organisations. Comme cela a déjà été le cas dans le passé, le CIP dispose de quelques fonds à cette fin. Mais le CIP prévoit en outre d’autres événements.

Au début de juillet, le CIP avait reçu une première proposition de la FAO pour le programme du Forum Spécial. Ce programme a été négocié et a dû être revu à la baisse par la suite en raison de contraintes de temps, particulièrement fortes (liées à la volonté d’avoir la participation de chefs d’Etat).

Vous trouvez ci-après un résumé de la première proposition élaborée par le secrétariat du CFS, proposition qui pourrait être modifiée encore.

Des négociations ont été menées par le CIP avec le secrétariat du CFS pour la composition des 4 ateliers qui auront lieu lors du Forum spécial, sur la base suivante :

1. dans les panels, la moitié des membres des panels sont proposés par le CIP ;
2. des noms indicatifs ont été fournis pour marquer l’appartenance ;
3. la proposition de noms des intervenants facilités par le CIP a été faite, en tentant de maintenir les équilibres entre groupes sociaux, régions et genre.
Les propositions peuvent encore être modifiées, mais il a été nécessaire de fournir des noms pour permettre à la FAO de faire des lettres d’invitation officielles, étant donné que le Forum Spécial est partie intégrante du Comité pour la Sécurité Alimentaire Mondiale (CFS), donc d’un organe directeur de la FAO ;
4. le CIP n’est pas seul à parler comme « ayant droit » et donc il y a aussi d’autres personnes invitées par la FAO (comme le groupe « ad hoc » représentant les organisations internationales) ; le CIP doit en tenir compte mais doit aussi jouer son rôle d’interlocuteur central pour la facilitation de la participation de la société civile en respectant le mandat de la société civile reçu de la plateforme souveraineté alimentaire ;
5. la méthode de travail est la même que celle qu’il a utilisé lors de la Conférence sur la réforme agraire et le développement rural (ICARRD).
Jusqu’à présent, un financement du Gouvernement italien de 200.000$ a été approuvé pour assurer la participation de représentants d’ONG/OSC/Mouvements sociaux, ce qui garantit la participation d’environ 60 délégués, au-delà des membres du CIP qui ont besoin d’être financées.

Rappelons que les financements ne concernent que les organisations, dans ou hors du CIP, qui ne peuvent financer la venue d’un représentant, donc essentiellement des organisations des régions du Sud et, pour l’Europe, des pays hors de l’Union Européenne.

Le CIP doit donc préparer les délégations et il propose de suivre des critères semblables à ceux du Forum de Porto Alegre (mars 2006) : 10 personnes par région (en plus des membres du CIP), dont 4 OP (organisations de producteurs agricoles), 2 organisations de pêcheurs, 2 organisations de peuples autochtones et 2 pour le reste, en tenant compte de la nature des organisations de la région. C’est ici que l’on retrouve les ONG. Ces règles seront néanmoins adaptées, notamment en Europe où, par exemple, la place des peuples indigènes n’a pas la même importance que dans d’autres continents, alors que les ONG de toutes natures sont très présentes.

Calendrier d’ensemble


- Du jeudi 26 au samedi 28 octobre 2006 (pour information)
Réunion plénière du CIP.

- Dimanche 29 octobre 2006 (matinée)
Réunion commune entre les membres du CIP et ceux de la Campagne « Plus et mieux » sur la stratégie à adopter au Comité pour la Sécurité alimentaire mondiale (CFS) et en préparation du Forum spécial.

- Dimanche 29 octobre 2006 (FAO, à partir de 16 :00h)
Réunion de l’ensemble des délégués et participants au Forum spécial avec les membres du CIP et de la Campagne « Plus et mieux » et en vue de préparer la participation au Comité pour la Sécurité alimentaire mondiale (CFS) et au Forum spécial.

Précisons aussi que la FAO sera accessible aux personnes accréditées au moins le dimanche matin (peut-être plus tôt, mais cela n’est pas confirmé pour l’instant) et que cela devrait permettre aux groupes intervenants dans le Forum (groupes majeurs tels que « ONG », « organisations de producteurs agricoles », « peuples indigènes », etc.) de préparer leurs interventions pour le Forum.

- Du lundi 30 octobre au samedi 4 novembre 2006 (FAO)
Comité pour la sécurité alimentaire mondiale (CFS).

- Lundi 30 et mardi 31 octobre 2006 (FAO)
Forum spécial « SMA ; dix ans après », dans le cadre du CFS.

- Mercredi 1er novembre 2006
Réunion de la Campagne « Plus et mieux » (« More and better » Campaign)

- Jeudi 2 novembre 2006
Évènements parallèles organisés par le CIP
Groupes de travail du CIP sur la réforme agraire et la recherche agricole (pour information).
Réunion du Groupe de travail du CIP sur les Droits de l’homme avec les personnes intéressées qui seront présentes à Rome. La discussion de la stratégie concernant le thème de réseau global sur le droit à l’alimentation sera l’un des points à l’agenda.

- Vendredi 3 et samedi 4 novembre 2006
Évènements de la société civile italienne et internationale et conférence- débat avec les décideurs italiens et européens sur les engagements de l’Union Européenne (en collaboration avec la Plateforme Italienne pour la Souveraineté Alimentaire).

Samedi 4 novembre 2006
Session spéciale sur le droit à l’alimentation. Durant cette session, il y aura l’opportunité pour les ONG/OSC de présenter du matériel dans des stands. Les stands auront 5 orientations thématiques.
Lancement du réseau global sur le droit à l’alimentation à l’initiative de la FAO afin de rassembler les Etats et les ONG/OSC en vue de soutenir son implantation au niveau national.

Participation au Forum spécial du « SMA ; dix ans après »

Pour la participation au Forum spécial en tant que participants, le CIP est tenu de maintenir un certain équilibre entre représentants des gouvernements et de la société civile. Par ailleurs, toute organisation peut participer au Comité de la sécurité alimentaire (CFS) avec les règles habituelles, c’est-à-dire comme observateur et moyennant l’accréditation via une organisation internationale.
Parmi les participants de la société civile au Forum Spécial, on peut distinguer :
- les membres du CIP et de la campagne « Plus et mieux » ;
- les 60 délégués du réseau agrandi de la souveraineté alimentaire facilités par le CIP (organisations de peuples autochtones, pêcheurs, paysans, femmes) ;
- les représentants d’autres organisations de la société civile qui participeront à leur frais ;
- des membres d’autres structures accréditées auprès de la FAO, comme les membres du Groupe « Ad hoc » des organisations internationales accréditées auprès de la FAO.
En principe, il n’y aura pas de distinction entre « observateurs » et « participants » durant le Forum spécial, mais les interventions ne seront pas libres pour autant, car le secrétariat du CFS a tenu à organiser la prise de parole au cours des débats du Forum, notamment en concertation avec le CIP, en veillant à respecter les contraintes de temps particulièrement serrées.

Participation au Forum spécial en pratique

Afin de participer au Comité pour la sécurité alimentaire (CFS) et/ou au Forum spécial, il faut faire une demande d’accréditation auprès du Comité sécurité alimentaire de la FAO.

Au Comité sécurité alimentaire, les ONG sont accréditées comme observateurs (le processus du Forum est une exception) et elles ne peuvent être accréditées que comme organisations internationales.
Pour ceux qui ne représentent pas une organisation internationale, d’autres possibilités existent cependant.
Pour ceux qui sont pris en charge financièrement par le CIP et pour les membres du CIP, l’accréditation se fera via le CIP.
Pour les autres, soit ils ont une possibilité de passer par une organisation internationale avec laquelle ils collaborent (ex. CONCORD pour les ONGD de l’UE ou d’éventuels réseaux auxquels ils appartiennent), soit ils n’ont pas cette possibilité.
Les organisations qui se trouvent dans ce dernier cas peuvent faire une demande auprès du CIP (les organisations européennes peuvent me contacter) et le CIP fera savoir si c’est possible.

Pratiquement, voici la procédure à suivre pour les organisations internationales qui souhaitent une accréditation pour leur personnel ou pour une organisation membre.
Il faut d’abord manifester (par mail) l’intention de participer au Comité Sécurité Alimentaire et/ou au Forum auprès de la personne de contact du secrétariat du Comité, Mme Margarita Flores, dont l’adresse est :
margarita.flores@fao.org

Si votre demande est acceptée, vous recevrez une invitation ou les documents d’accréditation.
Je ne sais pas si la liste des "représentants" qui participeront sous l’égide d’une organisation internationale doit être fournie lors de la première demande, mais il vaut mieux indiquer dès cette première demande au moins les premiers noms des personnes intéressées.

Voilà la procédure qui a été conseillée par le Bureau du suivi du Sommet mondial de l’alimentation et des alliances, dont les adresses sont :
Thomas.Price@fao.org (Thomas Price)
Diego.Colatei@fao.org (Diego Colatei).

Plus d’infos sont encore disponibles sur le site de la FAO. Voyez à la rubrique « réunions », puis à « Comité sécurité alimentaire », puis à « organes directeurs de la FAO » ainsi qu’à « informations pour les participants ».
Pour l’accès direct aux infos sur le Comité sécurité alimentaire :
http://www.fao.org/UNFAO/Bodies/cfs/cfs32/index_fr.htm

Proposition de la FAO et du secrétariat du CFS pour le Forum spécial du "SMA plus dix"

Les propositions ci-après ont été fates en juillet. Des modifications ont dès lors probablement pu intervenir depuis.

Organisation des Sessions
Trois sessions sont prévues chaque jour en plénière avec interprétation dans les langues officielles et en italien.
Le Forum Spécial sera co-facilité par le Bureau du CFS et des représentants des autres acteurs sociaux, notamment de la société civile.

La situation de la faim dans le monde
Lundi, 30 octobre : Sessions une et deux - 10.00-12.30 & 14.30-17.30
Ouverture
Discours du Directeur Général Présentation des Documents du Secrétariat du CFS :
1) Revue à mi parcours de l’achèvement des objectifs du SMA (Mid Term Review of Achieving the World Food Summit Target) ;
2) Revue à mi parcours du degré de réalisation des sept engagements (The Seven Commitments : A Mid Term Progress Assessment).

Les actions à mettre en oeuvre
Lundi, 30 octobre : Session trois - 18.00-21.00
Mardi, 31 octobre : Sessions quatre, cinq et six - 9.30-12.30, 14.30-17.30 & 18.00-21.00.

Objectifs des panels, interventions des membres des panels et débats
Chaque session aura un panel avec 6 membres. Chaque membre des panels aura un maximum de 10 minutes pour intervenir, en mettant en évidence les questions clé pour les actions futures et communes. La sélection des membres des panels se fait en maintenant un équilibre entre les différents groupes sociaux, genre, région, autorité reconnue dans le sujet en question.
Les exposés des membres des panels seront suivis d’un débat. Les discussions devraient déboucher sur une certaine forme de consensus, ou du moins sur quelques concepts et propositions, sur les rôles respectifs de chacun des acteurs, sur le rôle spécifique que la FAO devrait jouer pour réaliser les buts du SMA avant le 2015.

Les panels
Les panels seront sur : réforme agraire et souveraineté alimentaire, aide et investissement ; recherche et innovation, et commerce et globalisation.
Voici le détail avec les noms proposés par le CIP et facilités par le CIP ou d’autres institutions.

Panel 1. Réforme agraire et Souveraineté alimentaire
Panel sur les résultats de la Conférence Internationale sur la Réforme Agraire et le Développement Rural (CIRADR).
Conduite de l’organisation de la session : Mr Parviz Koohafkan, FAO Département du développement durable.
Membres des panels proposés par le CIP :
Mr Joao Pedro Stedile, Movimento dos trabalhadores rurais Sem Terra (MST), Brésil
Mr Saul Vicente, International Indian Treaty Council (IITC), Mexique
Un(e) représentant d’une organisation asiatique de pêcheurs (Sri Lanka, Thaïlande).
Autres
L’ambassadeur Perri, République fédérale du Brésil
M(e). Gunilla Olsson, FIDA, Rome
Mr Abdul Mamalo, Secrétaire Permanent du Code Rural, Niger [ou le Ministre de l’agriculture de la République d’Afrique du Sud].

Panel 2. Aide et Investissement
Conduite de l’organisation de la Session : Mr Michael Wales, Centre d’investissement de la FAO
Référence : Plan d’action SMA, objectif 3.5 et engagement 6.
Membres des panels proposés par le CIP :
Un porte-parole de la Campagne « Plus et mieux » (« More and better » Campaign)
Me Mercy Karanja, Fédération internationale des producteurs agricoles (FIPA).
Autres
Mr Stefano Manservisi, Directeur général du développement, Commission européenne
Me Okonjo-Iweala Ngozi, Ministre des finances, République du Nigeria
Me Patrizia Sentinelli, Ministre de la coopération italienne
Mr Kevin Cleaver, Banque mondiale
Mr Hal Hamilton, Laboratoire alimentation durable.

Panel 3. Innovation et adaptation
Conduite de l’organisation de la Session : Mr Peter Kenmore, FAO Département agriculture
Référence : Plan d’action SMA Section 30.
Membres des panels proposés par le CIP :
Me Maryam Rahmanian, CENESTA, Iran
Me Silvia Ribeiro, ETC, Mexique.
Autres (académiques)
Professeur Paul Richards (Afrique, innovation agricole, conflits)
Un chercheur africain spécialiste de l’expérimentation agricole
Mr Tewaldi, Chercheur, négociateur du protocole sur la biosécurité dans la CBD.
Autres (secteur privé)
Mr Ed Pulver, Commission internationale du riz, Pérou (approche du secteur privé)
M(e) Ceccarelli, CGIAR/ICARRD.

Panel 4. Commerce et globalisation
Les organisations de la société civile ont exprimé un grand intérêt pour ce sujet et souhaitent pouvoir adresser directement leurs préoccupations, en particulier concernant l’impact des accords commerciaux internationaux et concernant le rôle des organisations internationales, surtout l’OMC. En effet, ces organisations voudraient fortement plaider en faveur d’un statut spécial pour l’agriculture familiale et en faveur du rôle que la FAO devrait jouer au niveau global, régional et national pour encourager des politiques qui soient favorable aux paysans, pêcheurs et éleveurs.
Référence : Plan d’action SMA, engagement 4.
Membres des panels proposés par le CIP :
Mr Ndiogou Fall, Président, Réseau des Organisations Paysannes et Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA)
Mr Paul Nicholson, Via Campesina
Mr Pedro Avendaño, Directeur exécutif, World Forum of Fish Harvesters and Fishworkers (WFF)
Mr Jack Wilkinson, Président, Fédération internationale des producteurs agricoles (FIPA).
Autres
Représentants du gouvernement de l’Inde et de l’UE (Président de la Commission agriculture du Parlement européen)
Secteur privé
(à choisir)
Institutions :
1 Mr Bernard Hoekman, Manager sectoriel sur les questions commerciales au Département de la recherche à la Banque mondiale, et/ou
2. Mr Martin Khor, Président, Third World Network, Genève.
Questions pour tous les panels
Pour chaque panel, précisons qu’il ne peut y avoir pas plus de 4 questions clé pour orienter et structurer les débats.

Conférence - débat avec les décideurs italiens et européens et autres activités

La conférence-débat est préparée en collaboration avec la Plate-forme italienne pour la Souveraineté alimentaire.
Il s’agit d’une action de lobbying visant à modifier les politiques, compte tenu du fait que le CIP a identifié l’UE comme l’un des plus importants responsables des politiques d’ajustement structurel et d’imposition de l’agenda libre-échangiste pour l’agriculture de la planète. Le CIP tentera ainsi de communiquer directement ses messages au travers d’un débat avec les responsables de la Commission et du Conseil européens. Pour le moment, le CIP et la Plate-forme italienne pour la Souveraineté alimentaire sont en négociation avec l’UE.

Le CIP a programmé d’autres activités extérieures :
- les 30 et 31 octobre, la réalisation d’une mosaïque de coquillages apportés par les organisations des pêcheurs de la planète devant l’entrée de la FAO sur un espace de 2 mètres carrés ;
- le 1er novembre, un marché paysan des producteurs agricoles italiens dans la Viale Aventino, entre la station de métro et la Piazza Albania, sur le côté opposé au trottoir de la FAO.

Campagne « Plus et mieux » sur le financement du développement agricole


L’ordre du jour préliminaire est le suivant

Réunion conjointe avec le CIP (jeudi 29 octobre 2006)
Réunion de la Campagne « Plus et mieux » (mercredi 1er novembre 2006)
1. Le combat contre la faim - qu’est ce qui est nécessaire pour supprimer la faim ? Préparation pour le Forum spécial de la FAO.
2. Le travail de la campagne « Plus et mieux ».
3. La situation de l’aide au développement pour l’alimentation, l’agriculture et le développement rural (études de cas, étude des besoins, faits concrets, politiques, etc.)
4. Comptes et budget pour « Plus et mieux ».
5. Plans pour la campagne « Plus et mieux ».
6. Élection du comité international de coordination.
7. Autres questions.
Pour participer à la réunion de « Plus et mieux », prière d’envoyer un courrier à
secretariat@moreandbetter.org
Pour plus d’informations sur « Plus et mieux » :
www.moreandbetter.org

Information pour les personnes prises en charge par le CIP


Billet d’avion. Le CIP se charge d’acheter les billets d’avion. Il faut apporter impérativement tous les reçus pour les dépenses (honoraires de visa, frais de transport locaux...).
Veuillez informer le CIP si vous avez besoin de visa. Le CIP enverra une lettre d’invitation officielle avec vos données personnelles à l’ambassade italienne dans votre pays et à votre adresse e-mail/fax.
Afin d’arranger le voyage et le séjour à Rome, prière d’envoyer toutes les informations suivantes :

1. Données personnelles
Organisation :
Adresse :
Téléphone :
Fax :
E-mail :

2. Détails des Passeports
Nom et prénoms :
Date de naissance :
No. De Passeport :
Date et lieu d’émission :
Date d’échéance :

3. Nom de l’aéroport / la ville de votre départ

4. Envoi des informations
Les informations doivent être adressées à Alessandra (tc@foodsovereignty.org)
et en cc à Béatrice (lo@foodsovereignty.org)

Réunion du CIP (pour information)


Première proposition encore provisoire d’ordre du jour pour la réunion du CIP :
1. Le processus du CIP : renouvellement des points focaux (quand, comment), comment rendre plus transparent et démocratique le processus après trois ans d’existence, comment évoluer, etc.
2. La réforme de la FAO et le Forum spécial : analyse de la situation de la FAO dans le contexte actuel ; comment rendre plus efficace l’occasion de dénoncer le manque d’engagement des gouvernements depuis le SMA et le SMA : cinq ans après.
3. Le Forum de Nyeleni (Mali, février 2007) : rôle et implication du CIP ; étapes à préparer.
4. Groupe de travail sur la réforme agraire.
5. Renforcement des secteurs sociaux dans l’agenda de la souveraineté alimentaire, en particulier pêcheurs et peuples autochtones. Propositions de coopération avec la FAO.
6. Rôle éventuel du CIP dans le suivi de la réunion sur la CBD à Curitiba (mars 2006) et de la première session de l’organe directeur du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (Madrid, juin 2006) (à confirmer).

Informations complémentaires)


Voir le site web du CSA (voir FAO/CIP/SMA).
http://www.csa-be.org

Voir le site général de la FAO :
http://www.fao.org/

Voir le site de la FAO concernant le Comité SA :
http://www.fao.org/UNFAO/Bodies/cfs/cfs32/index_en.htm
Vous trouverez notamment à cette adresse l’agenda et tous les documents préparatoires pour le Comité (à télécharger).

Vous pourrez aussi contacter le bureau de liaison du CIP.
Voir le site du CIP :
http://www.foodsovereignty.org/public/index/indexeng.php

Daniel Van Der Steen
Collectif Stratégies Alimentaires
Point focal européen du Comité International de Planification pour la souveraineté alimentaire.

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)