csa-be.org

Concentration des exploitations et politique de structure pour la PAC à l’horizon 2020

Julie Flament, 4 juillet 2011
Mots-clés:

Produit des réflexions menées lors du séminaire agricole international, organisé par le Collectif Stratégies Alimentaires (CSA) les 31 mars et 1er avril 2011, intitulé : « La PAC à l’horizon 2020 : régulation des marchés et politique de structures », un rapport abordant les questions de concentration des exploitations agricoles et de politique de structure au sein de la PAC est disponible en suivant ce lien.

Contenu

L’ajustement des structures agricoles de l’Union européenne est permanent et conduit à une concentration croissante de la production, avec la diminution du nombre d’exploitations et l’agrandissement des exploitations restantes. Ce processus de concentration pose question : est-il sans limite ? Est-il économiquement justifié ? Permet-il la durabilité économique, sociale et environnementale de la production dans l’UE ?

Le séminaire duquel découle ce rapport a souhaité interroger ce processus de concentration en termes de facteurs explicatifs, de performances économiques, d’impact sociétaux et de politique agricole.

Il faut préciser ici que le processus de concentration a été abordé essentiellement à l’échelle de l’exploitation. Ceci ne doit pas faire perdre de vue la concentration au niveau des territoires qui a également des conséquences sur l’agriculture et la société dans son ensemble.

Par ailleurs, l’accent a été porté sur la taille, en superficie, des exploitations agricoles. Cependant, il est important de rappeler qu’il n’est pas évident de définir ce qu’est une « petite » ou une « grande » exploitation au vu de la diversité des structures prévalant au sein de l’UE. Si 70% des exploitations possèdent moins de 5ha, la variation de la taille moyenne est grande entre Etats membres et même entre différentes régions au sein d’un même Etat membre. De plus, la taille des exploitations doit être relativisée par rapport à leur orientation technico-économique (par exemple, élevage laitier ou grandes cultures céréalières).

La question de la taille a également été abordée sous l’angle d’une distinction entre agriculture familiale, dont le capital et la main d’oeuvre sont familiaux, et agriculture industrielle (ou agrobusiness ou corporate farming) qui mobilise de larges surfaces et dont la main d’oeuvre est salariée.

Au regard de ces éléments, ce rapport de séminaire ne se veut pas exhaustif, mais reflète les discussions menées lors du séminaire auquel il se rapporte. Il met ainsi en lumière différentes questions abordées autour du processus de concentration et peut, à ce titre, servir de guide pour mener un débat sur les structures agricoles qui feront l’agriculture européenne de demain.

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)