csa-be.org

"Sénégal - Congrès Ordinaire du CNCR à Dakar" : article de Joseph Ponthier dans Plein Champ

Vice-président de la FWA (Fédération Wallonne de l’Agriculture), Joseph Ponthier a écrit un compte-rendu de sa participation au Congrès ordinaire du CNCR, publié dans l’hebdomadaire Plein Champ (édité par la FWA). Voici cet article.

Julie Gabriel, 10 février 2011
Mots-clés:

"A l’invitation du CNCR (Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux), je me suis rendu les 3 et 4 décembre à Dakar pour représenter la FWA au 4ème Congrès Ordinaire du CNCR.

Le CNCR : un partenaire

Le CNCR, créé en 1993, est une organisation apolitique de la société civile qui a pour finalité de contribuer au développement d’une agriculture paysanne qui assure la promotion socio- économique durable des exploitations familiales. Le CNCR regroupe actuellement 28 Fédérations et Unions paysannes de dimension nationale actives dans toutes les filières (agriculture, horticulture, pèche, foresterie, élevage) et représente ainsi des millions de Sénégalaises et Sénégalais.

Ma participation au Congrès du CNCR s’inscrit dans une série de contacts entre le CNCR et la FWA initiée il y a une quinzaine d’années. Ces contacts n’ont cessé de se développer notamment grâce au travail du Collectif Stratégie Alimentaire, qui dès le départ a voulu axer son travail sur le rapprochement des OP du Sud et du Nord, en favorisant les contacts, en vue notamment de renforcer les capacités des OP du Sud, mais aussi de faire en sorte qu’il y ait une meilleure compréhension de part et d’autre de la réalité que chacun vit dans son quotidien de fermier.

Un même souci : les exploitations familiales

C’est devant environ 200 délégués issus de toutes les régions du Sénégal et représentant les différentes spéculations que l’on peut trouver sur le territoire de ce grand pays (plus de 6 fois la Belgique) que s’est tenu ce Congrès qui se réunit normalement tous les 3 ans.

Quelques organisations agricoles du Nord y étaient également invitées comme les UPA (Union des Producteurs Agricoles) du Québec, l’AFDI (Agence Française de Développement Internationale) et la FWA. D’autres ONG et agri-agences, déjà présentes lors du Forum International qui a précédé le Congrès et qui avait pour thème « Comment les exploitations familiales peuvent nourrir le Sénégal », ont également pris part au Congrès. Le Président du CNCR, Samba Gueye, a ouvert le Congrès qui s’est tenu durant 2 jours par un discours de bienvenue qui a retracé les derniers événements et le travail du Conseil d’Administration du mouvement. Il a ensuite donné la parole aux représentants des Organisations Paysannes du Nord, ce qui m’a donné l’occasion de transmettre toute l’amitié des agriculteurs de la Fédération Wallonne de l’Agriculture et de rappeler nos combats communs.

De l’importance d’être représentés et défendus

Mamadou Cissokho, Président d’honneur du CNCR et leader charismatique, s’est longuement adressé aux membres. Il a rappelé les principales étapes de la construction du mouvement paysan sénégalais, l’importance de son autonomie et de la solidarité entre tous les membres et l’importance pour chaque leader d’honorer son mandat dans la concorde et au bénéfice de tous.

Le Congrès a été l’occasion de faire le point sur les difficultés qu’a rencontré le mouvement avec les autorités ces dernières années. En 2009, le Ministre de l’agriculture sénégalaise leur avait même signifié l’arrêt de toute collaboration avec l’Etat en mettant en cause ce qu’il prétendait être un soulèvement concerté et préparé contre l’autorité, alors que le CNCR ne faisait que de défendre ses membres, producteurs et éleveurs face aux décisions du Ministre. Il est pourtant à remarquer que l’un des principes fondateurs du CNCR est la reconnaissance de l’autorité de l’Etat qu’il considère comme son premier partenaire.
En fait le régime actuel accepte mal l’indépendance du CNCR et n’obtenant pas son allégeance, il a instauré un syndicat factice.

Le congrès s’est terminé par une réaffirmation de l’importance du CNCR pour tous les agriculteurs du Sénégal et la détermination des organisations membres à resserrer les rangs et maintenir leurs revendications face aux pouvoirs publics."

BMP - 428.6 ko
De gauche àdroite : Joseph Ponthier, vice-président de la FWA ; Gérard Renouard, président de l’AFDI et Samba Gueye, président du CNCR.

titre documents joints

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)