csa-be.org

Réunion plénière de la PFSA du 6 novembre 2009

Julie Flament, 7 novembre 2009

PV de la réunion plénière PFSA du 06/11/2009

PV de la réunion plénière PFSA du 06/11/2009

Présents :
- Thierry Kesteloot
Olivier Plunus
Xavier Delwarte
Karoline Debel
Jean-Jacques Grodent
Virginie Pissoort
Betty Beys
Florence Kroff
ACRF
Daniel Vandersteen
Marek Poznanski
Stéphane Desgain

Excusé :
- Entraide et fraternité
VSF
ADG
IEW
CRIOC
MSF
Greenpeace
Le Crioc contacté via son directeur Marc Vandercamen n’est libre pour la plénière mais accepte d’être plus présent sur les dossiers importants de la PFSA et en particulier sur la question de la présidence belge et la réforme PAC. Marc accepte de venir personnellement reconnaissant la difficulté des dossiers traités par la PFSA, il est d’accord de renforcer le lien avec le réseau wallon alimentation durale.
Le monde selon les femmes informe la PFSA qu’il n’est pas capable de suivre les dossiers de la PFSA mais souhaite participer aux travaux de la Coalition contre la Faim.
IEW souhaite rester membre et rester informer du travail et des positions de la PFSA mais renonce pour l’instant d’investir dans la plate-forme souveraineté alimentaire pour plusieurs raisons : l’implication dans le travail de la PFSA prend trop de temps pour les débouchés politiques qu’elle permet, certains des objectifs au niveau régional sont atteints avec un ministre qui défend la majorité des positions de la PFSA, le travail au niveau européen est trop faible, IEW a d’autres relais possibles suite au changement de coalition au niveau régional, soutien la demande de la PFSA d’avoir un acteur environnemental autour de la table et propose de voir avec Greenpeace.

1. le bilan du sondage des membres de la PFSA (acquis, problème et futur de la PFSA).
Le sondage n’est pas terminé. Il est prévu de prendre 45 minutes lors de la prochaine plénière pour présenter et discuter les résultats.

2. programme 2010 et présidence belge
La réforme de la PAC post 2013 et la question du budget tomberont pendant la présidence belge : il s’agit donc de travailler sur les objectifs de cette nouvelle PAC avant de rentrer sur la question des budgets tout en utilisant l’évaluation faite par la cours des comptes de l’UE.
Du coté neerlandophone, VODO a travaillé en dialogue avec le BB sur les objectifs de la PAC en vue de produire un mémorandum. Ils souhaitent organiser un séminaire sur les objectifs de la PAC dans la première moitié de 2010 avec le BB mais aussi avec d’autre membre du COPA. VODO souhaite présenter leur texte provisoire à la PFSA.
Travail en Groupe de travail PAC sur le texte neerlandophone afin de voir s’il peut être un outil de convergence pour rentrer en discussion avec VODO ou si l’on retravaille le texte PFSA sur le bilan de santé dans le sens d’une actualisation (volatilité, avis cours des comptes, actualité qui nous donne raisons, crise alimentaire, …) la fixation des objectifs de la PAC sans remettre en débat les acquis et si possible dans un texte plus ramassé et plus pédagogique. Un groupe de travail PAC est prévu le vendredi 04 décembre 2009 à 13h au CNCD. L’objectif est d’arriver à un nouveau texte pour fin janvier 2010 (avec 3 à 4 réunions espacées de 15 jours). (Florence et Betty souhaitent faire partie de la liste mail pour rester informé des avancées du GT).
Les parlementaires européens ont plus de compétences (passage à la majorité qualité et nouvelles compétence sur plusieurs dossier) depuis le vote du traité de Lisbonne, il faut les informer de la position de la PFSA.
La PFSA fixe l’objectif de mettre la pression sur les politiques européennes en organisant un séminaire avec l’implication la plus importante possible de la région wallonne et de la région flamande lors de la présidence belge. La volonté est de commencer par renforcer la convergence avec les neerlandophone et avoir une position de la PFSA sur la PAC discutée avec tous les acteurs de la PFSA préalablement.
Il faut vérifier si l’on ne pourrait pas fusionner les actions prévues du coté neelandophone et celle de la PFSA.

3. La question du lait
L’actualité nous a donné raison.
La position lait continue d’être très intéressante avec ses deux solutions quotas et pouvoir de marchés mais aussi l’importance de l’autonomie, l’importance de ne pas faire de restitution à l’exportation et l’importance de diminuer la production.
Lorsque le travail sur la PAC sera suffisamment avancé, il sera possible d’évaluer en plénière s’il est utile de compléter la position lait sur la question de la contractualisation et les limites et danger de celle-ci.
Les ONG auditionnées dans le cadre du groupe de haut niveau se réfèreront à la position Lait de la PFSA.
Le CSA invite les membres à lire l’intervention de Jean-François Sneessens sur la contractualisation (voir site CSA et PFSA).

4. Les agrocarburants
Il n’y a pas eu de réponse suite à la proposition du secrétariat pour une position PFSA à utiliser en vue du hearing du sénat.
Le texte court axé essentiellement sur les revendications sera renvoyé avant la fin de novembre s’il n’y a pas d’accord une position des ONG sortira sur cette question qui par rapport à l’importation en provenance de pays souffrant de malnutrition est un problème croissant et confirmé par la nécessité de pays européen d’importer pour arriver aux objectifs fixés parla commission.

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)