csa-be.org

OMC symposium - September 30, 2009

REGULATING AGRICULTURAL MARKETS : A NECESSITY MADE CLEAR BY CRISES - Réguler les marchés agricoles, une nécessité rappelée par les crises

Alex Danau, 22 juillet 2009
Mots-clés:

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Les crises (alimentaire, financière, économique, environnementale) que nous connaissons actuellement plaident pour une nouvelle gouvernance de l’agriculture et des échanges de produits agro-alimentaires. Aussi, en ces temps d’intenses réflexions sur la mise en place de régulation dans nombre de secteurs économiques, notamment bancaire, la nécessité de la mise en place de nouvelles pistes de solutions pour le commerce des produits agro-alimentaires se fait considérablement sentir.

Ce constat, soulevé à partir du point de vue de producteurs agricoles et chercheurs des différents continents, tend à apporter une réponse aux questions suivantes :

- Comment refaçonner les règles internationales pour développer les productions et les marchés agricoles locaux et régionaux permettant de réduire a la fois la dépendance alimentaire ainsi que les impacts négatifs de la volatilité des marchés ?
- L’utilisation d’instruments de régulation et de sécurisation sont-ils compatibles avec les orientations de l’Accord sur l’agriculture et les modalités actuellement négociées ?
- La sécurité alimentaire de chacun ne serait-elle pas mieux assurée par une gouvernance multilatérale qui prendrait en compte le déséquilibre du pouvoir de marché de la chaîne agroalimentaire (producteurs, agrobusiness, grande distribution…) ?
- La régulation des marchés agricoles et alimentaires indispensable pour assurer l’accès à l’alimentation, ne doit-elle doit s’appuyer sur l’établissement d’une hiérarchie des traités ou des accords internationaux reflétant la primauté des droits de l’homme, particulièrement le droit à l’alimentation ?

La réorientation de l’agenda agricole vers une coopération renouvelée et ré-instrumentée, donnerait un nouveau sens au multilatéralisme, plus conforme au Droit à l’alimentation et à la souveraineté alimentaire. L’objectif ne consiste pas à réduire l’importance du commerce, mais de créer des règles commerciales compatibles avec le droit alimentaire de chacun et le droit de chaque pays d’exercer leur souveraineté alimentaire. En contrepartie, les pays doivent accroître leur coordination sur la régulation des marchés agricoles internationaux.

Le panel suivant participera au forum public de l’OMC le 30 septembre, de 9h à 11h, salle W

•Monsieur Altemir Tortelli, Secrétaire Général de la FETRAF, Brésil

•Monsieur Ndiogou Fall, président du ROPPA, Sénégal (Afrique de l’ouest)

•Monsieur Michel Jacquot, avocat, France ( Canada)

•Monsieur Olivier de Schutter, rapporteur spécial sur le Droit à l’alimentation des NU

•Monsieur Jacques Carles, délégué général de Momagri , France.

•Monsieur Philip Kiriro, Président de l’EAFF, Kenya (Afrique de l’est)

•Madame Estrella Penunia, secrétaire générale AFA, Philippines (East Asia)

Le modérateur sera Alex Danau, CSA, Belgique.

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)