csa-be.org

Un collectif d’organisations agricoles et rurales des Etats-Unis avertit : l’élimination des subsides, seule, n’apporte pas une solution

3 septembre 2003

U.S. Agriculture/Rural Organizations Unite
Warn World’s Farmers Subsidy Elimination Alone Not the Answer

"De nouvelles recherches montrent qu’une réforme de la politique agricole des Etats-Unis bénéficierait aux agriculteurs du monde entier"

WASHINGTON, Sept.3, 2003 - "Nous nous unissons, ici, à Washington, pour dire aux agriculteurs du monde, à leurs gouvernements et à leurs négociateurs à l’OMC que la politique agricole des Etats-Unis ne favorise aucun agriculteur dans le monde. Nous irons tous à Cancun, au Mexique, la semaine prochaine car il est temps d’aborder ces problèmes de façon réaliste.", a dit John Dittrich, Analyste politique de l’Association des producteurs de maïs américains et agriculteur à Tilden, Neb.

"Nous recommandons à toutes les personnes intéressées par la production alimentaire mondiale, par l’agriculture familiale mondiale, et par les pays en développement, de lire le rapport de recherche novateur que nous porterons à Cancun et au-delà." a dit Dittrich. Il désigne l’étude récemment publiée par le Centre d’Analyse des Politiques Agricoles (APAC) de l’Université du Tenessee, intitulée : Rethinking U.S. Agriculture Policy : Changing Course to Secure Farmer Livelihoods Worldwide, ("Repenser la politique agricole américaine : changer la donne pour assurer un revenu aux agriculteurs du monde entier"). "Ce rapport étudie le coeur des problème commerciaux toujours plus polémiques : les subventions des pays développés, les prix bas des matières premières et la pauvreté mondiale".

"Nous demandons au monde d’étudier cette recherche en profondeur. Sa conclusion est que même si la difficile négociation pour la suppression de toutes les négociations agricoles était menée à bien, l’agriculture familiale continuerait de disparaître à cause de la tendance à la baisse des prix des matières premières." a ajouté John Hansen, Secrétaire du Syndicat National des Agriculteurs. "Des politiques orientées vers les intérêts des paysans et de la coopération internationale sont les seules vraies solutions."

Dittrich et Hansen étaient accompagnés de Katherine Ozer de la National Family Farm Coalition (Coalition Nationale pour l’Agriculture Familiale), Lorette Picciano de la Rural Coalition/Coalición Rural (Coalition Rurale), Ben Lilliston de l’IATP (Institute for Agriculture and Trade Policy), et Bill Christison du Missouri Rural Crisis Center (Centre du Missouri sur la crise du milieu rural). Les autres organisations présentes et soutenant cette initiative incluent : la Federation of Southern Cooperatives/Land Assistance Fund, la National Farmers Organization, les Soybean Producers of America, et le American Agriculture Movement. "Nous sommes unis autour de ce message et nous irons à la Conférence Ministérielle de l’OMC pour participer aux négociations agricoles prévues la semaine prochaine," a dit Dittrich. "Nous présenterons par la même occasion une lettr ouverte aux agriculteurs, aux travailleurs agricoles et à la population rurale dans le monde, appelant au dialogue avec nos collègues du monde entier, basé sur les résultats de cette recherche."

Le professeur Daryll E. Ray, titulaire de la chaire Blasingame de politique agricole et directeur de l’APAC, était également parmi le public et a poursuivi la conférence de presse par une présentation détaillée de l’étude. "Les politiques américanies influencent la vie d’agricultuers bien au-delà de nos frontières. C’est pourquoi les politiques répondant aux besoins des agriculteurs américains devraient également tenir compte de notre influence mondiale." a dit Ray. "Nous avons mis en évidence, au cours de notre étude, que les politiques commerciales ont en effet ouvert la voie à la spirale des prix et des revenus agricoles. Cependant, nous pouvons aussi prévoir avec un certain degré de précision que l’élimination pure et simple des subventions américaines, sans réforme de la politique agricole détruirait notre agriculture et notre économie rurale, et étonnament, contribuerait à perpétuer les problèmes que connaissent actuellement les agirculteurs des pays en développement plutôt que de les résoudre. Nous proposons une modèle selon lequel la politique agricole des Etats-Unis pourrait être réformée. Ce n’est pas une propositions de politique agricole mais une analyse et une présentation d’une des solutions possible aux sérieux problèmes auxquelles sont confrontées les familles d’agrriculteurs et leurs communautés dans le monde."

L’analyse de l’APAC et son projet pour réflexion incluent la mise de côté de terres à court terme pour leur conservation et des jachères de long terme, une réserve de sécurité alimentaire propriété des paysans, et un sutien des prix plutôt que l’actuelle politique de subventions gouvernementales qui coûte très cher à l’Etat. Elle considère également la culture de cultures énergétiques comme une alternative aux options de jachère à court et à long terme.

Une présentation de cette étude et de son contexte sera présentée à la Casa Maya à Cancun, mardi 11 sept. à 8h du matin. Pour plus d’informations contacter Dennis Olson au (612)870-3412.

Pour plus d’information sur l’étude ou sur la présentation du Dr. Ray’s vous pouvez visiter la page suivante : http://agpolicy.org/blueprint.html ou contacter l’APAC en appelant le g
(865) 974-7407.

Pour une édition française : Repenser la politique agricole des Etats-Unis :Changer d’orientation pour assurer des revenus aux agriculteurs du monde entier"

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)