csa-be.org

Déclaration : “ Quels rôles de la FAO en matière de régulation des marchés nationaux et internationaux afin de soutenir l’agriculture familiale ?”

Déclaration parue à l’occasion d’un évènement parallèle dsur la gestion de l’offre ans le contexte de la soixante-sixième session du Comité des produits de la FAO

Marek Poznanski, 22 juin 2008
Mots-clés:

Les organisations de producteurs et les ONG ayant organisé l’événement parallèle “Quels rôles de la FAO en matière de régulation des marchés nationaux et interna¬tionaux afin de soutenir l’agriculture familiale ?” ainsi que les organisations observatrices du CCP endossant la déclaration adressent les points suivants au Comité des produits :

- Nous demandons aux membres du Comité des produits de prendre acte du fait que les résultats du cycle d’Uruguay sont globalement défavorables à l’agriculture familiale, ce qui est reconnu dans différentes publications de la FAO, et que les négociations en cours du cycle de Doha diminueront encore les possibilités de gestion des marchés pour que ceux-ci soient moins défavorables pour l’agriculture familiale, en particulier en ce qui concerne les marchés des produits vivriers ;
- Nous soulignons que la pauvreté est majoritairement rurale et que les prix rémunérateurs payés aux producteurs constituent le moyen le plus direct de lutte contre la pauvreté en favorisant tout particulièrement l’emploi et le revenu rural et ne signifient nullement une vie chère pour les consommateurs, mais assurent une sécurité d’approvisionnement et un dynamisme économique bénéfique pour l’ensemble des populations ;
- Nous soutenons que la mise en place de mesures de gestion de l’offre et de mise en marché collective est vitale pour accroître le pouvoir de marché des agricul¬teurs, afin que ces marchés puissent constituer de réelles opportunités pour eux. Cela est vrai pour les marchés internationaux, mais plus encore pour les marchés domestiques sur lesquels l’essentiel des transactions sont réalisées ;
- Nous rappelons au Comité des produits que la reconnaissance de la gestion de l’offre et de régulation des marchés comme outils pertinents disponibles tant pour les pays en développement que développés doit être prise en compte d’urgence dans les négociations du cycle de Doha.

A cet effet, nous interpellons la FAO pour qu’elle soutienne la mise à la disposition des Etats et des agriculteurs des mesures et mécanismes de protection susceptibles de limiter ou d’arrêter toutes les formes d’impacts négatifs des marchés sur la souveraineté alimentaire de tous les pays qui le désirent. Nous rappelons que la mise en place de mesures de gestion de l’offre suppose :
- l’utilisation de mesures de protection efficaces aux frontières ;
- un effort de renforcement et de structuration des organisations d’agriculteurs familiaux afin qu’elles jouent pleinement leur rôle dans la mise en place et le pilotage des instruments de gestion de l’offre et de mise en marché collective.

Dans ce contexte, nous demandons au Comité des produits d’intervenir auprès des organes directeurs de la FAO, pour que ceux-ci lui donnent un mandat fort pour qu’elle puisse prendre toutes les dispositions voulues pour améliorer effectivement la condition des populations rurales :
- en particulier en réhabilitant les instruments de gestion de l’offre et de mise en marché collective, en faisant l’inventaire de tous les exemples de ce type qui ont démontré leur efficacité ;
- en soutenant les organisations agricoles dans la mise en place de tels instruments ;
- en soutenant la mise en oeuvre d’accords de produits tel que l’a demandé le groupe africain auprès de l’OMC ;
- en s’assurant que l’agriculture puisse bénéficier d’un traitement particulier dans les accords commerciaux et d’utiliser les mesures de contrôle des importations nécessaires pour le développement des marchés domestiques au bénéfice de l’agriculture familiale et du développement économique des Ruraux.

Fait à Rome, le 23 avril 2007

Liste des organisations signataires.

- Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles d’Afrique de l’Ouest ROPPA (Ouagadougou)
- East African Farmers Federation - EAFF (Nairobi)
- Les Producteurs laitiers du Canada
- Les Producteurs de poulet du Canada
- Office canadien de commercialisation des œufs
- Office canadien de commercialisation du dindon
- Office canadien de commercialisation des œufs d’incubation de poulet à chair
- Windward Island Farmers Association - WINFA
- Southern African Confederation of Agricultural Unions - SACAU
- Plateforme Sous-régionale d’organisations paysannes de l’Afrique Centrale – PROPAC
- Collectif Stratégies Alimentaires – CSA (Bruxelles)
- Terra Nuova (Rome)
- Crocevia (Rome)
- Norwegian Development Fund
- SOS Faim Luxembourg
- Vredeseilanden (Belgique)
- …

Présentation de l’évènement parallèle tenu lors de la session 2007 du Comité des produits de la FAO : “Quels rôles de la FAO en matière de régulation des marchés nationaux et internationaux afin de soutenir l’agriculture familile"

“Quels rôles de la FAO en matière de régulation des marchés nationaux et internationaux afin de soutenir l’agriculture familiale ?” Déclaration en français

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)