csa-be.org
 

La Conférence aura-t-elle sa Déclaration ?

Alex Danau, 5 juin 2008
Mots-clés:

Hier 4 juin, la séance de discussion sur le projet de déclaration de la Conférence s’est terminée vers 23 heures, sans que le document ne soit endossé par l’ensemble des Etats participants. C’est à 19 heures que le groupe de rédaction avait déposé le projet final, vierge de tout crochet.

Une bonne et une mauvaise nouvelle. L’alinea c du paragraphe 6 qui concerne les stocks de sécurité et les mesures de stabilisation des prix agricoles est non seulement conservé, mais amélioré.
La mauvaise, c’est le maintien du paragraphe 11 concernant la libéralisation complète de l’agriculture.

Les délégations qui ont pris la parole se sont toutes félicitées du travail accompli, même si elles ont pour la plupart insisté sur le compromis qu’elles ont dû accepter pour pouvoir aboutir.

Les blocs Asie, Afrique, Moyen Orient, Amérique du Nord, Union européenne ont accepté la déclaration par la voix de leurs portes-paroles pour autant que le document ne soit plus modifié.

Le Mexique et le Venezuela ont demandé une suspension de séance au nom du groupe Amérique latine et Caraïbes, pour pouvoir traiter de quelques réticences. Les quarante minutes n’ont pas suffi et finalement le Président a du se rendre à l’évidence et remettre la fin des discussions au lendemain.

Il ne reste donc plus qu’une heure ou deux pour pouvoir arriver au compromis final et doter la Conférence de haut niveau de sa Déclaration.

L’Argentine tient à ce que l’alinea e du paragraphe 6 soit modifié. Il porte sur les mesures de restriction aux exportations : « ... nous réaffirmons la nécessité de limiter le plus possible les mesures restrictives qui pourraient accroître la volatilité des cours mondiaux ». Elle souhaite que les mots mesures restrictives soient remplacés par « toutes les mesures ». La nuance est de taille.

Pour certains membres de l’Union européenne, un compromis serait possible en troquant cette modification par la suppression du paragraphe 11 proposant une libéralisation complète de l’agriculture. Cela au nom des agriculteurs des pays en développement.

Ce sera sans compter avec les Etats-Unis qui n’entendent plus changer quoi que ce soit dans le texte.

Il est 11 heures jeudi 5 juin, la clôture de la Conférence s’approche...



picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)