csa-be.org

Chapecó - Janvier 2005 : Atelier pour des politiques agricoles et commerciales solidaires - "Prix, soutien et gestion de l’offre"

16 février 2005
Mots-clés:

Lors du séminaire de Dakar en mai 2003, les organisations brésiliennes ont exprimé leur volonté d’organiser le prochain séminaire au Brésil. Cette initiative a été reçue avec enthousiasme car il était important pour les participants de connaître la position des organisations paysannes du Brésil, mais aussi des autres pays du Mercosur, quant aux effets de la dérégulation progressive des marchés.
Dans cette optique, l’objectif essentiel du séminaire du Brésil était de dégager les concordances d’intérêt et de débattre les divergences d’opinion pour déterminer comment des politiques agricoles et commerciales solidaires pourraient être mises en œuvre pour assurer un développement équitable de l’agriculture et des familles d’agriculteurs au Sud et au Nord.

Lors de l’atelier, du 19 au 24 janvier 2005, il est apparu clairement que l’agriculture brésilienne se caractérise par une profonde dualité et que s’il existe une agriculture pouvant porter préjudice aux paysans d’Afrique, d’Europe et d’autre continents, il y a également des agriculteurs brésiliens désireux d’élaborer des stratégies leurs permettant d’introduire une logique de régulation des marchés agricoles.
C’est le cas des représentants brésiliens qui ont participé à l’organisation du séminaire de Chapecó.

La ville de Chapecó est située au sud du Brésil, dans une région oú l’agriculture familiale est répandue et bien établie. Pour observer cette réalité (bien différente des autres régions) deux jours de visite ont été organisés dans les états du Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul (cf. programme des visites).

Après cette expérience sur le terrain, les représentants d’organisations paysannes et de producteurs agricoles se sont réunis pendant trois jours de séminaire (cf. reportage télévisé sur l’ouverture et programme du séminaire).
Le déroulement du séminaire a suivi une double dynamique : d’une part, d’information et de débats ; d’autre part, de concertation et de convergence entre les producteurs familiaux des différents continents et tendances (cf. les présentations et rapports de groupes).

Les thèmes abordés se sont articulés autour de 4 grands axes :
- 1 : La problématique liée au commerce agricole et à la spécificité de l’agriculture
- 2 : Les expériences de gestion de l’offre et de stabilisation des prix avec des références concrètes à : A) des instruments spécifiques (accords interprofessionnels, droits de douanes, offices de commercialisation, quotas), B) des produits (lait, tomates, maïs, café, sucre), et C) des pays (Canada, Sénégal, Inde, Etats-Unis, Brésil, Guyane)
- 3 : La marge de manœuvre pour réguler les échanges agroalimentaires au niveau international
- 4 : Les stratégies pour rendre les politiques agricoles et commerciales plus solidaires et pour consolider le processus de concertation basé sur la Déclaration de Dakar.

Un rapport reprenant les contributions majeures des trois jours de discussions a été rédigé :(cf.Rapport de l’Atelier de Chapecó).

Le séminaire s’est clôturé par la rédaction d’un document intitulé « L’Appel de Chapecó » qui fait suite à la Déclaration de Dakar et qui vise à en diffuser les points principaux notamment avant la conférence ministérielle de l’OMC à Hong-Kong en décembre 2005 (cf.Appel de Chapecó).

titre documents joints

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)