csa-be.org

FONGS

Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal

Victoria Spetschinsky, 24 février 2015
Mots-clés:

La Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal (FONGS – Action Paysanne) a été créée en 1976 à l’initiative de sept leaders d’associations paysannes qui ont voulu, en dehors des coopératives agricoles créées par l’État pour les besoins de ses transactions avec le monde rural, constituer un mouvement paysan fort et crédible, capable de défendre les intérêts des ruraux et de constituer une force de proposition.
Elle mobilise aujourd’hui 31 associations membres et, à travers elles, plus de 3000 groupements villageois qui représentent près de 120 000 membres. Ces membres sont actifs dans des exploitations de type familial œuvrant dans l’ensemble des filières agro-sylvo-pastorales, en fonction des opportunités et contraintes agro-écologiques de leurs localités. Ces associations sont localisées dans 35 départements parmi les 45 que compte le Sénégal.
La FONGS s’est donné pour mission de contribuer à renforcer durablement le rôle et la place des exploitations familiales dans la nourriture des sénégalais.

Objectifs institutionnels :
Axe 1  : améliorer durablement la productivité globale des exploitations familiales
Cinq changements significatifs vont être ciblés par la stratégie pour produire l’impact recherché. Ils sont formulés ici en termes d’images vers lesquelles les exploitations familiales sénégalaises doivent évoluer :

  1. Des exploitations familiales en capacité de se nourrir de façon autonome des activités agro sylvo pastorales, sans dépendre des autres ;
  2. Des exploitations familiales en capacité d’augmenter durablement la production primaire en combinant de façon performante les 4 leviers que sont : la diversification de la production primaire, le recours à des techniques de production durable, la bonne mise en marché, et l’accès aux financements appropriés ;
  3. Des exploitations familiales en capacité de combiner les activités agro sylvo pastorales et les activités non agricoles qui assurent l’équilibre des revenus, et consolident les performances de l’exploitation (complémentarité des activités, acquisition d’équipement, de cheptel à partir des revenus agricoles et non agricoles) ;
  4. Des exploitations familiales qui maîtrisent leurs dépenses et qui ne souffrent pas de dépendance ;
  5. Des exploitations familiales en capacité d’accéder à des crédits adaptés et de maîtriser leur endettement.

Axe 2  : améliorer la maîtrise de l’espace et le renouvellement de leurs bases de ressources naturelles par les EF et leurs organisations.
Quatre changements significatifs au niveau des relations entre les paysans et les autres catégories d’acteurs vont être ciblés par la stratégie pour produire cet impact :

  1. Les paysans et leurs organisations sont informés et participent aux concertations pour gérer l’espace ;
  2. Les paysans et leurs organisations créent un rapport de forces favorable à la prise en compte de l’importance des activités agro sylvo pastorales dans les plans d’aménagement ;
  3. Les pratiques individuelles et stratégies collectives d’exploitation/valorisation, et les lois et règlements, favorisent la reproduction des ressources et l’augmentation de leur valeur, et la sécurisation foncière des exploitations familiales ;
  4. Les paysans ont des attitudes et des comportements favorables à la gestion durable des ressources naturelles, et mobilisent les collectivités locales et les pouvoirs publics sur l’importance du foncier.

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)