csa-be.org

La Nouvelle Alliance du G8 pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition sur "le banc des accusés"

Julie Flament, 27 mai 2013

Débat avec les OSC européennes et les organisations paysannes africaines

En Juin 2013, le prochain sommet du G8 sera accueilli par le Royaume-Uni, en Irlande du Nord. La sécurité alimentaire et nutritionnelle sera le thème principal du sommet, avec la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition et l’Initiative pour la Transparence Globale de la Terre qui seront les principaux points dans l’ordre du jour.

La Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition, un partenariat entre le G8, un certain nombre de gouvernements africains, des sociétés transnationales et des entreprises nationales, soulève des inquiétudes en raison de son fort accent sur l’accélération de la croissance agricole de l’Afrique à travers des investissements nationaux et étrangers du secteur privé « responsables » dans l’agriculture africaine. L’impulsion pour stimuler les investissements de l’agro-industrie et des industries alimentaires, comme la panacée pour l’éradication de la faim, est en opposition directe à l’analyse des causes profondes de la faim faite par l’UE et les organisations de la société civile pendant plusieurs décennies. Ces propositions sont une répétition de ceux-ci, désormais discrédité, qui conduisent à une longue série d’échecs. Les gouvernements du G8 sont en train de renier leurs engagements antérieurs et sont maintenant en train de redéfinir leur rôle comme de simples intermédiaires entre les intérêts des entreprises et des gouvernements africains, transgressant la légitimité du G8 et empiétant sur le rôle du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA), dont le mandat est précisément d’offrir des conseils et coordonner l’action sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle globale.

Nous voulons dévoiler le manque de démocratie de ce processus, qui, une fois de plus est l’exclusion des acteurs les plus importants dans la fourniture d’aliments et de nutrition adéquate : les organisations d’agriculteurs africains. Leurs membres représentent la voix de l’agriculture familiale à petite échelle qui fournit la nourriture pour 80% des populations africaines sans aucune subvention. Des investissements supplémentaires devraient reconnaître la grande valeur de leurs systèmes de production, de transformation et de commercialisation, offrant aux consommateurs des aliments nutritifs, en veillant à la durabilité sociale et environnementale et en ajoutant de la valeur localement. Ces systèmes sont le moyen le plus durable de maintenir un régime alimentaire sain et d’éradiquer la faim et la pauvreté.

Le débat sera enrichi de témoignages par les organisations paysannes de l’Afrique de l’Ouest et de l’Est (ROPPA, EAFF) et au Mozambique.

Confirmez votre place : demeo@terranuova.org

Cet événement est co-financé par la campagne EuropAfrique, composée d’ ONG européennes et plates-formes paysannes régionales d’Afrique de l’Est, de l’Ouest et Centrale (ROPPA, PROPAC et EAFF), et par la CIDSE et Misereor.

Programme ci-dessous

titre documents joints

picto envoyer picto imprimer

Collectif Stratégies Alimentaires asbl | Bd Léopold II, 184 D - 1080 Bruxelles | Tel : +32 (0)2 412 06 60 - Fax : +32 (0)2 412 06 66 | email contact

accès membres | plan du site | à propos du site | accès restreint

Soutenu par 
la Commission Européenne et la DGD (Belgique)